La découverte des vins corses

mercredi, 21 avril 2021 07:40

La dernière semaine de mars l’équipe Aromo s’est déplacée en Corse, pour quelques jours de découverte et sélection de nouveaux domaines, on vous l’accorde, oui ça allie l’utile à l’agréable.
Basés dans le golf de Saint Florent on ira de surprises en émerveillements à travers les appellations Patrimonio et Côteaux du Cap Corse.

Passé l’extase d’une commande de Spritz au bar du bateau et des frites surgelées du Corsica Ferries, le reste de la nuit fut plus difficile pour certains que pour d’autres. Mésaventures vite oubliées, on débarque à Bastia au lever du soleil, un petit dej’ et direction notre premier rdv de la journée, le domaine Yves Leccia. Accueillis par Sandrine on est impressionnés par le matériel flambant neuf de la cuverie. S’en suit une jolie dégustation, où certains rencontrent pour la première fois le Niellucciu et le Bianco Gentile, deux cépages emblématiques de l’île. Mention spéciale à la cuvée YL en blanc que certains d’entre vous ont peut-être eu la chance de découvrir à la cave.

photo02C’est parti pour quelques heures de virages, direction la pointe septentrionale du Cap corse pour avoir la chance d’aller déguster au Clos Nicrosi. Le domaine, fondé en 1850, est aujourd’hui géré par Marine et Sébastien. Une belle dégustation et des échanges plus qu’enrichissants sur la viticulture et le terroir corse. On apprendra que le Muscat du Cap Corse, vin doux naturel incontournable de l’histoire viticole de l’île, tombe aujourd’hui petit à petit en désuétude.
Au retour c’est surement la beauté du coucher de soleil et les coteaux plongeant dans la mer qui ont permis à nos estomacs de rester accrochés.

On attaque la seconde journée beaucoup plus frais. Le rendez-vous est fixé avec Antoine-Marie Arena, dans les vignes de son domaine au cœur de la magnifique plaine entourée de montagne calcaire de Patrimonio. Un vigneron qui respire la convivialité, des vins de haute voltige et la découverte de nouveaux cépages endémiques corses, on repart conquis.

C’est reparti pour les virages, on grimpe sur les hauteurs de Patrimonio, avec multiples arrêts pour profiter de vues magnifiques, le surnom Conca d’Oru prend tout son sens. C’est Marie-Françoise de Vichi qui nous ouvre les portes de sa cuverie. Un très beau moment où l’on déguste des petites pépites mais surtout on fait la connaissance de son muscat pétillant « Libertá », presque une révélation.

 

photo03


Juste le temps d’aller faire un tour des bonnes adresses fromage-charcuterie données par Marie-Françoise et retour à la casa. Il faut profiter de cette dernière soirée pour faire le point sur nos notes de dégustation et les connaissances emmagasinées, on en oublierait presque que c’est du travail.

Déjà l’heure de plier bagage, mais pas sans avoir fait un tour au domaine Santamaria, où la rencontre avec Thomas fut passionnante. Un jeune vigneron, 6ème génération du domaine, qui a déjà la sagesse d’un grand. Son objectif : faire parler son terroir. Cela ne l’empêche pas de fourmiller d’idées et ses cuvées nous éblouissent toutes plus les unes que les autres. De vrais vins de partage, sa gamme Tranoï (qui signifie « entre nous » en Corse), en est l’illustration parfaite. Mais le coup de grâce vient avec la cuvée « Montre tes yeux », issue de vieilles vignes de grenache et nommée d’après un (magnifique) extrait de la pièce de Peter Handke « Par les villages ». La magie a opéré. On le quitte avec regret, pour une courte visite de Calvi avant de retourner embarquer.
Subjugués par les paysages, conquis par la convivialité des rencontres, nous étions 3 sur les 4 à n’avoir jamais mis un pied en corse mais c’est certain, on y reviendra.

 

photo04

 

 

Damien
Fred

Aromo - Cave à Vins
Vins du Monde & Spiritueux
36, rue Pasteur
69007 Lyon
tel : 06 50 71 30 34
mail : contact@aromo-lyon.com
Mardi au Samedi de 11h à 21h

L'ABUS D'ALCOOL EST DANGEREUX POUR LA SANTÉ, À CONSOMMER AVEC MODÉRATION.
republique francaise aromo lyon
Interdiction de vente de boissons alcooliques aux mineurs de moins de 18 ans.
La preuve de majorité de l'acheteur est exigée au moment de la vente en ligne.
Code de la santé publique, art. L3342-1 ET L3353-3